Hydrauliczny, wiatr, energia geotermalna, energia morska, biogaz ...Elastyczność elektronojądrowa (z wyłączeniem wiatru wiatrakowca)

Odnawialne źródła energii, za wyjątkiem energii słonecznej lub termicznej (zobforums dedykowane poniżej): turbiny wiatrowe, energia morska, energia wodna i wodna, biomasa, biogaz, energia geotermalna głęboka ...
Avatar de l'utilisateur
Remundo
moderator
moderator
Wiadomości: 8463
Rejestracja: 15/10/07, 16:05
Lokalizacja: Clermont Ferrand
x 135

Re: Flexibilité électronucléaire (hors sujet fil éolien)

Wiadomość nie luprzez Remundo » 20/01/18, 18:39

Je ne me fais pas trop d'illusions non plus. Les hommes ne sont pas capables de s'entendre en général.

Rmq : pour proposer son aide, on ne se préoccupe pas du consentement apriorycznie. C'est l'autre qui consent a posteriori à accepter l'aide, ou pas. D'ailleurs "l'aide" dont je parle relève plus d'un partenariat que d'une relation de "cadeau unilatéral"...

Déjà dit, mais à la limite, quand l'Europe sera vraiment ennuyée au niveau énergétique (et migratoire...), elle peut très bien se contenter d'un Eurotrec nord méditerranéen. Peut-être emmènerons-nous dans l'aventure les pays les plus enthousiastes et progressistes comme le Maroc... encore à la limite, on n'aurait même pas besoin de tous les pays d'Afrique. Maroc + Algérie + Tunisie bien équipée peuvent déjà balancer de l'ordre de X00 GW. La Lybie serait sympa aussi, mais elle est très instable. L'Algérie n'est guère mieux. Ainsi à ce moment là, il faudra une sécurité militaire aux petits oignons dans ces pays concernés...

Ce sera déjà une petite "convulsion" intraeuropéenne d'y parvenir. Ensuite elle pourra faire patrouiller des frégates et bloquer toute migration... laisser la plupart des Africains "exploiter" leur continent en toute quiétude... ils vont avoir du boulot en se privant de nos technologies...
0 x
ObrazObrazObraz

Ahmed
Econologue ekspertem
Econologue ekspertem
Wiadomości: 7590
Rejestracja: 25/02/08, 18:54
Lokalizacja: Burgundia
x 604

Re: Flexibilité électronucléaire (hors sujet fil éolien)

Wiadomość nie luprzez Ahmed » 20/01/18, 19:13

Je ne mets pas en doute le fait que tu sois de bonne foi, mais avoue que tout cela ne ressemble à rien d'autre qu'une tentative désespérée pour sauver un mode de vie qui non seulement n'est pas transposable spatialement(et la technologie n'y changera rien), mais qui temporellement est en sursis. La question énergétique est essentielle, puisqu'elle exprime et résume à elle seule notre modèle de fonctionnement et, probablement (?) sera le déclencheur de l'effondrement économique. Pour autant cela ne veut pas dire que s'en sera la cause profonde, puisque les aspects financiers sont déterminants et oubliés de ceux qui se satisfont (je ne les blâme pas) de la surenchère des nouvelles technologies...
0 x
"Nie wierzę, że przede wszystkim mówię wam."
Avatar de l'utilisateur
Remundo
moderator
moderator
Wiadomości: 8463
Rejestracja: 15/10/07, 16:05
Lokalizacja: Clermont Ferrand
x 135

Re: Flexibilité électronucléaire (hors sujet fil éolien)

Wiadomość nie luprzez Remundo » 20/01/18, 19:56

sur le fond, au risque d'être provocant, je déclare qu'il n'y a pas de problème énergétique. Puisque nous avons toutes les ressources pour produire bien plus d'énergie (en particulier d'électricité) que nous n'en avons besoin, et cela de manière propre.

Il y a essentiellement des problèmes ludzie à différentes échelles parce que l'humain est essentiellement déraisonnable, et "ça lui en coûte" à tous les sens du terme...
0 x
ObrazObrazObraz
Ahmed
Econologue ekspertem
Econologue ekspertem
Wiadomości: 7590
Rejestracja: 25/02/08, 18:54
Lokalizacja: Burgundia
x 604

Re: Flexibilité électronucléaire (hors sujet fil éolien)

Wiadomość nie luprzez Ahmed » 20/01/18, 20:54

Le gros de nos problème provient d'une énergie classique trop abondante (ce n'est pas la cause, mais le moyen) et l'énergie disponible hors fossiles est surabondante, ce qui ne préjuge pas des capacités réelles à les mobiliser. Ce simple désir montre la volonté de changer le moyen sans changer le but.
Mais ce n'est pas l'humain qui est en cause directement. Ceci, car il existe nombre de personnes qui ne fonctionnent pas du tout selon ce schéma et parmi toutes les autres (les plus nombreuses) à participer à cette déraison, beaucoup le font sans conviction, mais parce qu'elles sont piégées à l'intérieur d'un système qui nous domine tous, quoiqu'étant seulement la résultante involontaire de notre action collective.
Ce que j'ai voulu dire dans le message précédant, c'est que l'énergie peut, à un moment particulier, devenir inaccessible par rapport à un équilibre économique, provoquant ainsi l'écroulement du château de carte: l'effondrement économique est une bonne chose en soi, dans la mesure où il fournirait l'opportunité d'éviter de renouveler certaines erreurs, mais à de plus fortes probabilités de se transformer en désastre humain du fait qu'il est rejeté de nos psychismes et que nous ne sommes donc pas en capacité d'y faire face et encore moins de l'anticiper (ce qui serait de loin préférable).
C'est ce que montre d'ailleurs de façon éclatante cette fascination pour la transition énergétique, sans doute nécessaire, mais pas suffisante, qui n'est pas pensée comme un changement radical, sauf anecdotiquement et juste de façon à la rendre désirable, pour mieux la vendre.
1 x
"Nie wierzę, że przede wszystkim mówię wam."
Avatar de l'utilisateur
Sen-no-sen
Econologue ekspertem
Econologue ekspertem
Wiadomości: 5985
Rejestracja: 11/06/09, 13:08
Lokalizacja: Wysoka Beaujolais.
x 326

Re: Flexibilité électronucléaire (hors sujet fil éolien)

Wiadomość nie luprzez Sen-no-sen » 20/01/18, 21:20

Remundo napisał:sur le fond, au risque d'être provocant, je déclare qu'il n'y a pas de problème énergétique. Puisque nous avons toutes les ressources pour produire bien plus d'énergie (en particulier d'électricité) que nous n'en avons besoin, et cela de manière propre.

Il y a essentiellement des problèmes ludzie à différentes échelles parce que l'humain est essentiellement déraisonnable, et "ça lui en coûte" à tous les sens du terme...




Au risque d'être provoquant je dirais qu'il n'existe aucune énergie "propre",sauf peut être celle que l'on pourrait tirer du savon... : Mrgreen:
Toute dissipation d'énergie entraine une modification de l'environnement auquel nous devons nous réadapter au fruit d'une dissipation encore plus grande entrainant une boucle de retro-action infernale,c'est ce que l'on appel efekt czerwonej królowej.
Nous pouvons dire que notre époque est sans conteste sous le règne de cette cruelle souveraine!
Obraz

Ainsi et contrairement à une idée reçu,même si l'on pouvait développer un moyen de produire de l'énergie propre et illimité(la fusion a-neutronique pourrait jouer le rôle!),les conséquences serait totalement désastreuses.
Comme je l'avais mentionné ailleurs,l'essentiel des critiques sur le mode de production industriel repose sur la notion de pollution:dépôt de suie,smog,marée noire et autres rejets toxiques en sont les avatars.
L'essentiel des recherches en R&D repose sur cette notion:se débarrasser de la pollution*.
Le problème c'est que la pollution est un concept relativement simpliste qui repose essentiellement sur les aspects physique directe(comme les gaz d'échappements par ex)alors que celle ci à réalisé depuis bien longtemps ce que l'économie effectue depuis peu:coloniser des dimensions abstraites.

En sommes,même si nous arrivions au Graal de la production d'énergie(illimité+et sans rejets) alors les externalités négatives iraient s’immiscer dans des strates inattendus telles que les rapports sociaux,notre conception du monde ou même notre biologie.
Rappelons que l'énergie c'est ce qui permet à une entité d'agir sur sont environnement,dès lors, et cela est historiquement démontré***,l'accès à une source propre ne mettrait plus aucune limite à nos actions et nous conduirait irrémédiablement à la disparition**.




*Pollution viens du latin pollutio:souiller.
Le terme signifie également profaner,ce qui symboliquement est intéressant car la maitrise de la thermodynamique au mains des profanes que nous sommes souille "le grand ordre" de la biosphère.
**Pas par une guerre mais par une évolution extrêmement brutale comme le prêche les transhumanistes.
***C'est l''accès à une source d'énergie abondante grâce aux machines à vapeur qui a permis de créer l'explosion d'innovations et l'augmentation très forte de la population humaine en moins de 2 siècles.
Ostatnio edytowane przez Sen-no-sen 20 / 01 / 18, 21: 48, 1 edytowany raz.
1 x
"Genius składa się czasem wiedzieć, kiedy przestać" Charles de Gaulle.

Ahmed
Econologue ekspertem
Econologue ekspertem
Wiadomości: 7590
Rejestracja: 25/02/08, 18:54
Lokalizacja: Burgundia
x 604

Re: Flexibilité électronucléaire (hors sujet fil éolien)

Wiadomość nie luprzez Ahmed » 20/01/18, 21:40

Bien entendu, le discours qui accompagne la promotion des énergies renouvelables insiste sur le côté vertueux* des nouvelles orientations qui lui sont plus ou moins associées, mais pourquoi apparaîtrait soudainement cette vertu que le CO2 ne condamnait pourtant pas? La sobriété, en particulier, qui semble une compagne indéfectible de toute promotion des ER qui se respecte, n'est qu'un appât rhétorique qui se dissolverait comme la brume au soleil du matin si jamais cette énergie abondante, bon marché et sans (trop de) CO2 se concrétisait. Il y a d'ailleurs une contradiction principielle entre ce déploiement volontariste et la sobriété invoquée...

Sen-no-sen, tu parles des conséquences d'une énergie sans limites et à "ses externalités négatives (qui) iraient s’immiscer dans des strates inattendues telles que les rapports sociaux, notre conception du monde ou même notre biologie", mais c'est déjà le cas et je pense qu'il vaudrais donc mieux parler d'une accentuation de ces effets, en proportion de l'usage accru permis par cette profusion énergétique.

* Souvent avec bonne foi, mais c'est un détail sans importance: encore une fois, il s'agit de déterminismes en œuvre et non de morale.
0 x
"Nie wierzę, że przede wszystkim mówię wam."
lilian07
Éconologue dobre!
Éconologue dobre!
Wiadomości: 470
Rejestracja: 15/11/15, 13:36
x 36

Re: Flexibilité électronucléaire (hors sujet fil éolien)

Wiadomość nie luprzez lilian07 » 21/01/18, 10:54

Pourquoi la dissipation de plus d'énergie serait une fatalité. Ceci à permis à l'homme de sortir de ses conditions minimaliste de vie et c'est certainement son destin. l'homme plus moderne consommera toujours plus d'énergie et donc même si nous accédons à une énergie propre et abondante en convergent vers des systèmes dont le rendement s'approche des 100% on ira dissiper toujours plus d'énergie pour devenir plus surhumain, l'économie en ce sens est un état sous-jaccent de cette dissipation....
Mais en quoi cette état naturel de l'homme irait perturber le destin funeste de l'univers, en tout état de cause l’entropie augmente et l'énergie se dissipe doucement pour disparaître à jamais. L'homme ne fait que ponctionner ce flux qui serait perdu irrémédiablement de toute manière.
L'homme est un système qui permet de transformer l'énergie de l'univers en un état supérieur à la dilution irrémédiable de cette énergie en ce sens ce dernier n'ira jamais à la destruction total de son milieu nourricier hormis si ce dernier trouve un autre milieu.
1 x
Ahmed
Econologue ekspertem
Econologue ekspertem
Wiadomości: 7590
Rejestracja: 25/02/08, 18:54
Lokalizacja: Burgundia
x 604

Re: Flexibilité électronucléaire (hors sujet fil éolien)

Wiadomość nie luprzez Ahmed » 21/01/18, 20:30

Tout simplement parce que cette énergie est dissipée au détriment de ce qu'elle transforme lorsqu'est détruite une richesse naturelle pour créer un objet (marchandise) susceptible d'être porté sur le marché et de rétribuer le capital qui fut nécessaire au début du processus.
Il ne faut pas confondre l'usage de l'énergie à la seule interaction avec la nature en vue de satisfaire les besoins humains (qui est inévitable et normal) avec l'artefact de l'économisme exponentiel qui nous condamne à détruire toujours plus en vue de satisfaire à un accroissement du capital toujours plus difficile.
En ce sens le néologisme d'anthropocène, qui se voulait un concept éclairant, ne fait que renforcer cette confusion: il eut mieux valu parler de capitalocène.
La mondialisation correspond à cette recherche de possibilités toujours plus lointaine et peut se comparer à ces bactéries qui se développent progressivement dans la boite de pétri, envahissant bientôt la totalité de la surface, augmentant leur appétit à mesure que la surface explorable diminue, pour mourir par défaut de nourriture et excès d'excrétat.

Je rajoute ces lignes récentes de Sen-no-sen:
Pour le reste, l'étude de la mécanique statistique est sans appel: tout "progrès" (donc de dissipation énergétique) entraîne la production d'entropie qui viens modifier l'environnement, ce qui au sein d'un écosystème planétaire génère irrémédiablement des destructions en chaine.
Ainsi, le progrès technique doit être compris comme une entité intelligente en compétition Darwinienne avec le reste des formes de vie sur terre, défendre l'un sans vergogne, se fait donc par la force des choses au détriment des autres.
En tant que structure biologique dissipative d'énergie ou entité "homéostasique", nous devons bien comprendre quelle camp nous devons choisir pour ne pas finir dans les archives de l'histoire... Roll:
0 x
"Nie wierzę, że przede wszystkim mówię wam."
Avatar de l'utilisateur
Sen-no-sen
Econologue ekspertem
Econologue ekspertem
Wiadomości: 5985
Rejestracja: 11/06/09, 13:08
Lokalizacja: Wysoka Beaujolais.
x 326

Re: Flexibilité électronucléaire (hors sujet fil éolien)

Wiadomość nie luprzez Sen-no-sen » 21/01/18, 21:00

lilian07 napisał: Ceci à permis à l'homme de sortir de ses conditions minimaliste de vie et c'est certainement son destin.


Il existe un équilibre dans toute chose,et si effectivement la maitrise du feu à permis aux hominidés de sortir partiellement de leurs conditions animale,une trop forte dissipation d'énergie pourrait nous faire disparaitre.
La notion de destin me gène quelque peu,qu'appel tu le destin?

Mais en quoi cette état naturel de l'homme irait perturber le destin funeste de l'univers, en tout état de cause l’entropie augmente et l'énergie se dissipe doucement pour disparaître à jamais.


L'énergie ne disparait pas conformément au premier principe de la thermodynamique,le niveau d'énergie reste ainsi le même dans l'Univers et ceux du Wielki Wybuch jusqu'au possible Big Crunch/Bounce/Freeze.
Ce qui change c'est la distribution de l'énergie dans un espace donné,plus celle ci est forte et plus les modifications qui en résultent sont importantes.

L'homme est un système qui permet de transformer l'énergie de l'univers en un état supérieur à la dilution irrémédiable de cette énergie en ce sens ce dernier n'ira jamais à la destruction total de son milieu nourricier hormis si ce dernier trouve un autre milieu.



Si l'humanité dispose d'une quantité d'énergie illimité cela ne sera probablement pas pour regarder pousser les marguerites.
Dans le cas ou nous pourrions disposer d'une telle puissance,celle ci sera inévitablement utilisé,il en résultera(et tout cela a déjà commencé)une course à l'innovation dans les domaines des NBIC(nanotechnologie,biotechnologie,informatique,science cognitive) et dans la technologie spatiale.
Nous entamerons alors une colonisation de l'espace proche, ce qui ,face à notre limitation biologique nous poussera vers la modification de notre génome,et d'itération en itération le genre humain disparaitra pour laisser sa place à d'autre type d'entités plus à même à dissiper l'énergie...C'est cela notre destin???
0 x
"Genius składa się czasem wiedzieć, kiedy przestać" Charles de Gaulle.
lilian07
Éconologue dobre!
Éconologue dobre!
Wiadomości: 470
Rejestracja: 15/11/15, 13:36
x 36

Re: Flexibilité électronucléaire (hors sujet fil éolien)

Wiadomość nie luprzez lilian07 » 22/01/18, 07:57

Oui, c'est cela notre destin....et l'homme a commencé à se dissocier de l'animal au moment ou il a maîtrisé le feu. Il s'est sortie de sa condition animal et n'a cesser de capter et dissiper de plus en plus d'énergie. Oui sa conscience ensuite lui a fait prendre un autre chemin et il doit pour consommer plus d'énergie sortir de ses limites physiques. C'est en ce sens son destin depuis l'emergence de la conscience.l'energie finale de l'univers sera nulle à terme. Uniquement sous forme de photons perdue dans l'infini froid sans possibilité de puiser cette energie perdue à jamais "dans cet univers déterminé par ses paramètres cosmologiques". Alors l'economie n'est qu'un moyen de plus pour capter d'avantage d'énergie sur un nombre donné d'individue (les plus à même de capter d'avantage d'energie....). L'homme est avant tout un prédateur d'énergie et il ira capter l'énergie de l'univers pour pouvoir remplir la boite de levin comme un microbe. En quoi cela est différent de la loi de selection naturelle et de la compétition que mène les organisme vivant, dissiper toujours plus d'énergie. L'homme est avant tout un système plus habile à dissiper l'énergie de l'univers qui se perd progressivement (oui pour modifier le milieu autrement mais sur des sous systeme moins évolué ).
0 x


Powrót do "hydraulicznej, wiatrowej, geotermalnej, energii morskiej, biogaz ..."

Kto jest online?

Użytkownicy przeglądający to forum : Brak zarejestrowanych użytkowników i gość 1